GrabDuck

Webzine Aux Portes du Metal

:

Waverly Lies North est un groupe français de Metal Symphonique originaire d'Abbeville et fondé en 2012.
Leur premier album, A Soul In The Void, en disait long sur les qualités du groupe et il les confirme avec cette nouvelle cuvée intitulée Revelation Of The Sunstone.

Le line-up est composé de Ani Arzumanyan (chant), Julien Mehay (guitare), Jérôme Pecquery (basse) et Ed Mehay (batterie, arrangements symphoniques). Pour les textes et la narration, le boulot a été effectué par Mat Wongraven.
on notera que le line-up a changé depuis A Soul In The Void, Eric Pariche (chant) s'en est allé, laissant donc la place à une chanteuse, et Antoine Petit-Gas (guitare) est également parti.

Revelation Of The Sunstone a été produit et réalisé par Ed, mixé et masterisé par Alek Baral au E-LiveCare.
Comme pour le premier album, le son est puissant et équilibré et c'est une très bonne chose car étant donnée la musique pratiquée, cela me semblait indispensable.
Bref, au niveau de la mise en son, c'est nickel !

Si le groupe apprécie les aspects heavy et les incursions prog, il ne s'arrête pas en si bon chemin et nous offre de multiples plans symphoniques, naturellement omniprésents et de grande qualité. Ces éléments s'imbriquent à la perfection pour aboutir à un album doté d'une indéniable personnalité.

Sens de la mélodie, puissance des rythmiques, diversité des tempi et beauté des orchestrations, tout ceci est judicieusement calibré pour faire de l'album une pièce imposante, dotée de compositions riches et généralement longues (toutes durent au-delà des cinq minutes), une bonne chose en l'occurrence pour développer le concept.
On retrouve en outre ces moments très BOF, au gré de passages narratifs, de certains passages orchestraux, qui sont l'une des marques de fabrique de la formation.

Un mot sur le chant. J'avais trouvé les vocaux d'une qualité remarquable sur A Soul In The Void, ici seule Ani est en piste (certes parfois secondée par le narrateur) et on ne peut que constater qu'elle s'inscrit dans la liste des excellentes chanteuses du Metal ; elle est juste, puissante... excellente recrue !

Pour trouver une compo qui sortirait du lot, pas évident car l'homogénéité qualitative qui caractérise cet album rend cette tâche ardue. Certes, on peut avoir de petites préférences, pour ma part c'est du côté du très mélodique et posé Revelation Of The Sunstone ou des dynamiques XIII et To Summerland qu'il faut chercher... allez, je m'engage, ce dernier est mon titre préféré, le plus long (neuf minutes trente), j'adore la variété de ses ambiances.
Bon, ça peut changer au fil des écoutes car ce cru 2016 est destiné à être écouté de nombreuses fois !

Vous l'aurez compris, second opus, seconde pépite, Waverly Lies North confirme donc tout le bien que je pensais de lui lorsque j'ai chroniqué le premier album.
Dans le Metal, il suffit parfois de regarder du côté de l'hexagone pour dénicher des groupes qui ont leur place parmi les pointures et en matière de Metal Sympho, Waverly Lies North est de ceux-là.
Revelation Of The Sunstone est en tout cas à consommer sans modération !

Tracklist de Revelation Of The Sunstone :

01. Yule
02. Dokhaam
03. 300 Days Of Snow
04. Revelation Of The Sunstone
05. Relentless Reverie
06. Sleepless
07. The Arcane Alliance
08. XIII
09. To Summerland