GrabDuck

Test Western Digital My Cloud : notre avis - CNET France

:

Le WD My Cloud compte parmi les meilleurs de sa catégorie et il intègre une excellente fonction de sauvegarde / partage en ligne de type "Cloud" à la DropBox, Google Drive et SkyDrive. Il est d'ailleurs possible d'intégrer ces derniers au My Cloud. Il dispose aussi d'un port USB 3.0 pour étendre sa capacité de stockage ou réaliser une sauvegarde de sécurité de ses données. Il va au-delà du simple stockage sur le réseau domestique, sa dimension de "Cloud personnel" étend la notion du stockage et de partage, via toute les connexions Internet, Wi-Fi, 3G, 4G sur de multiples produits (ordinateur, smartphone, portable, TV...) et système (Windows, Mac OS, iOS, Android). Disponible en versions 2 et To, il coûte selon les versions de 160 à 200 euros.

western-digital-my-cloud

Design compact et familier

Le My Cloud ressemble beaucoup aux précédents disques réseaux (serveurs NAS) personnels de Western Digital, prenant la forme d’un livre posé debout. Il s’agit d’un dispositif de stockage en un seul volume abritant un unique disque dur au format 3,5 pouces qui, comme pour le My Book Live, n’est pas remplaçable par l’utilisateur. L’objet est très compact, à peine plus volumineux qu’un disque dur externe standard.

En façade du disque, se trouve une LED bleue qui s’allume quand il est sous tension et clignote en cas d’activité. A l’arrière, prend place une prise Ethernet (gigabit), une prise USB 3.0 et la prise d’alimentation. Le My Cloud est livré avec un petit adaptateur secteur, un câble réseau et un guide de démarrage rapide. Vous n’aurez cependant pas besoin de beaucoup d’aide durant le processus d’installation, qui s'avère très simple.

WD-my-cloud-connectique

L’installation : un jeu d’enfant

Le My Cloud est, de loin, un des serveurs NAS les plus simples à mettre en place. Il n'y a littéralement qu’à brancher l’alimentation, connecter sa prise réseau à un routeur ou une box et le tour est joué.

Par défaut, le WD My Cloud est configuré avec trois dossiers de partage appelés Public, SmartWare et Sauvegarde Time Machine. Comme leur nom l’indique, le premier sert à stocker des données publiques et les deux autres servent à la sauvegarde d’ordinateur Windows et Mac, respectivement.

Dès que le disque est branché, ces dossiers sont disponibles pour tous les appareils connectés au réseau domestique. Depuis un PC sous Windows, vous pouvez parcourir l’arborescence jusqu’à ces dossiers et y enregistrer des données. Les Mac verront immédiatement apparaître le My Cloud dans le Finder et comme destination de sauvegarde possible pour la sauvegarde Time Machine. Tous les dispositifs de lecture multimédias compatibles DLNA, tels que le WD TV, pourront aussi immédiatement trouver le contenu enregistré dans le My Cloud à des fins de streaming.

Ce n’est pas tout, si vous téléchargez l’application mobile My Cloud (disponible pour iOS et pour Android), votre smartphone ou votre tablette détecte le NAS. Votre terminal mobile s’y connecte automatiquement à partir de l'application. Deux conditions pour cela : que le Wi-Fi soit activé sur votre appareil mobile et qu'il soit sur le même réseau local que votre My Cloud. Point intéressant, une fois cette première étape réalisée, l’application mobile conserve l’accès au serveur NAS où que vous soyez et quelle que soit votre type de connexion (autre réseau Wi-Fi, 3G, 4G...). Tant que le My Cloud reste connecté à Internet, il n’y a aucune configuration supplémentaire ou besoin d’identification pour faire fonctionner l’application à distance avec le "serveur" (le WD My Cloud).

Si vous êtes seul à l'utiliser si vous partagez ses capacités de stockage avec un groupe de personnes sans avoir besoin d’un certain niveau de confidentialité, vous n’avez rien d’autre à faire pour la mise en place et l'utilisation. Les branchements et le téléchargement de l’application suffisent. Western Digital laisse la possibilité de personnaliser un peu plus le My Cloud. Un processus qui se révèle aussi assez simple. Il faut commencer par télécharger le logiciel My Cloud Setup depuis le site du constructeur et l’installer sur un ordinateur, PC ou Mac.

western-digital-my-cloud 

Des fonctions avancées

Le My Cloud dispose d'une série de logiciels de bureau et d’applications mobiles pour améliorer l’expérience utilisateur. A l’exception du programme de sauvegarde WD SmartWare disponible seulement pour Windows (puisque les Mac intègrent Time Machine), ils sont tous proposés pour les deux plateformes. Nous ne traiterons ici que de l'application de configuration (WD My Cloud setup) pour la mise en route et une configuration plus avancée et de l’application mobile.

Le logiciel de configuration trouve rapidement le My Cloud et demande la création d'un premier compte d’utilisateur. Ce dernier bénéficie des droits et fonctions propres à l’administrateur (le maître absolu sur l'appareil). C'est lui que vous pourrez utiliser par la suite pour créer de nouveaux comptes. Pour chaque nouveau compté créé apparaît un dossier de partage privé au nom du titulaire du compte. Seul ce dernier y a accès, et personne d’autre. Après cela, le logiciel de configuration crée des raccourcis sur le Bureau vers le dossier de partage public du serveur et vers l’interface de gestion en ligne. Cette dernière permet d’accéder aux paramètres et aux fonctions du disque.

L'interface de gestion, plutôt bien pensée, s'organise sous six onglets en haut de la fenêtre : Home (accueil), Users (utilisateur), Share (partage), Cloud Access (accès en ligne), Safepoints (points de sauvegarde) et Settings (paramètres, pour plus de personnalisation).

western-digital-wd-my-cloud 

Un des onglets les plus intéressants est Cloud Access. Il permet de créer un compte en ligne sur WDMyCloud.com pour chaque utilisateur du NAS, ainsi qu’un code d’accès pour l’application mobile. Deux fonctions très pratiques.

Le compte en ligne sur WDMyCloud.com permet essentiellement d’accéder à une connexion de type "VPN" (Virtual Private Network, réseau privé virtuel) via Internet, depuis un ordinateur connecté. Par exemple, lors d'un voyage (même à l’étranger), il est possible depuis n'importe quel PC de rendre à l'adresse WDMyCloud.com avec un navigatuer et de se connecter au My Cloud avec son compte. En un clic, vous pouvez rapidement créer raccourci vers le dossier partagé et/ou public de votre My Cloud qui se trouve tranquillement chez vous. Cela signifie qu'il est possible de simplement glisser / déposer des fichiers entre l’ordinateur et le serveur, comme si les deux étaient sur le même réseau local. C’est la même chose qu’un accès VPN, sans véritable connexion VPN. Notez que la vitesse de transfert des données entre l’ordinateur distant et le WD My Cloud (serveur NAS) dépend de la vitesse de la connexion Internet dont vous disposez mais aussi de celle dont dispose le serveur.  Il est tout aussi simple de supprimer le raccourci vers le My Cloud lorsque vous souhaitez mettre fin à cette connexion.

western-digital-my-cloud 

Le code d’accès pour l’application mobile est pratique lorsque, par exemple, vous voulez partager des données via le My Cloud avec un ami qui habite loin de chez vous. Il suffit de créer un compte d’utilisateur pour cette personne sur le NAS My Cloud, de le doter d’un code d’accès et de le lui communiquer. L'ami peut alors télécharger l’application mobile My Cloud, la lancer et utiliser son code. Il peut alors accéder aux dossiers et contenus sur le disque sans jamais être près de lui physiquement.

Au final, c’est certainement le serveur NAS (même si le nom peut faire peur et que les constructeurs rechignent à l'utiliser pour leurs produits grand public, le My Cloud en est un) qui possède un des systèmes d’accès à distance le plus simple que nous ayons vu à CNET.

Excellent pour la sauvegarde mobile

L’application mobile My Cloud de Western Digital permet d’accéder aux dossiers publics partagés ainsi qu’à votre dossier d’utilisateur privé. Vous pouvez rapidement télécharger des fichiers depuis le My Cloud vers votre appareil mobile ou, dans le sens inverse, sauvegarder des fichiers, comme des photos et des vidéos, depuis le terminal mobile vers le My Cloud. Ce qui en fait  un excellent disque de sauvegarde pour le contenus des smartphones et tablettes.

L’application My Cloud prend uniquement en charge la navigation par dossiers et sous-dossiers. Ce qui peut rapidement s'avérer gênant pour retrouver une vidéo, une musique ou une photo. D'autant plus  qu’il n’y a pas de fonction de recherche intégrée pour le moment.

La fonction de streaming à distance de médias se trouve limitée. Il n'est possible de lire que les formats de fichiers supportés par votre terminal mobile. Les capacités de streaming découlent directement du type de connexion utilisée. Dans le cas le plus typique (ADSL pour le My Cloud et 3G pour le terminal mobile). Seule la musique s'en tire à bon compte si les fichiers ne sont pas trop lourds. La vidéo s'avère bien trop gourmande pour être fluide et agréable à visionner. Quant aux photos, tout dépend de votre capacité à attendre leurs transferts avant affichage. La situation est tout autre si le My Cloud exploite le Très Haut Débit (fibre optique ou câble avec leurs débits ascendants supérieurs à celui de l'ADSL) et si l'on bénéficie de la 4G. Un constat qui n'incombe pas au My Cloud mais plus aux infrastructures actuelles.

Ceci dit, si l’application est réactive et facile à utiliser. Elle convient mieux pour l’instant comme moyen de sauvegarde depuis un périphérique mobile vers le serveur le disque "NAS" My Coud que dans le sens inverse.

Bonnes fonctions de sauvegarde

En tant que serveur NAS avec un seul disque, le My Cloud ne bénéficie pas d’un mécanisme le protégeant en temps réel d’une défaillance du disque dur. Pour compenser cela, WD permet de sauvegarder son contenu en utilisant la fonction Safepoints. Cette fonction créé un point de restauration du My Cloud en copiant l’intégralité de son contenu vers un autre disque dur externe relié à sa prise USB 3.0 ou vers un autre My Cloud. En cas de problème, vous pouvez le restaurer à partir de cette sauvegarde. Une fonctionnalité maîtrisée, mais il faut utiliser un disque de capacité identique ou supérieure à celle du My Coud dont on veut effectuer la sauvegarde. Western Digital propose un autre My Cloud à quatre emplacement et qui intègre directement des fonctions de sauvegarde et sécurisation des données : le My cloud EX4.

WD-my-cloud

Très bonnes performances

Le WD My Cloud propose d'excellentes performances. Ce disque NAS monovolume offre un débit de données qui rivalise avec celui de serveurs multi-disques plus avancés. Selon les tests, avec une connexion Ethernet gigabit, le serveur a soutenu une vitesse de 67 Mo/s en écriture et de 87 Mo/s en lecture, toutes deux bien plus rapides que celles de ses concurrents.

Avec une telle vitesse, le serveur peut facilement gérer plusieurs tâches gourmandes en débit.  LeMy Cloud . Le serveur a également très bien fonctionné lors des tests, sans surchauffe même avec des charges lourdes.

Avec le My Cloud, Western Digital a réussi à réunir le partage des données, diffusion multimédia, sauvegardes et de puissantes fonctions de partage en ligne dans un simple boîtier compact utilisable par tout un chacun. Les utilisateurs peuvent vraiment attendre d’un appareil abordable les vitesses de transfert d’un serveur NAS beaucoup plus cher. Seul défaut du MyCloud : son application mobile qui peut être améliorée. Se sera le rôle des mises à jour.

Si vous êtes à la recherche d’un disque dur réseau (NAS) pour la maison, rapide et facile à utiliser,  le WD MyCloud s'impose. Comptez 160 euros pour une capacité de 2 To (200 euros pour 3 To, 230 euros pour 4 To).

Test réalisé en collaboration avec cnet.com