GrabDuck

Webzine Aux Portes du Metal

:

En 2012 sortait En(d)grave, le premier opus d'Abysse, groupe originaire de Cholet fondé en 2004.
Cet album m'avait immédatement (et durablement) tapé dans l'oreille.
C'est toujours avec plaisir que je l'écoute aujourd'hui.

Pourquoi ce groupe de Metal Instrumental m'avait-il plu à ce point ? Eh bien tout simplement parce qu'il n'était pas basé spécifiquement sur la technique mais sur la diversité stylistique. Ceci impliquait des renouvellements au sein des morceaux et donc une absence de linéarité appréciable.

Voilà qu'arrive maintenant le second album intitulé I Am The Wolf et pour être franc, je suis dans un état d'esprit très simple : si l'effet de surprise inhérent à la première galette est naturellement moins à l'ordre du jour, c'est bien de constater qu'Abysse est toujours Abysse, avec son line-up inchangé (Geoffrey et Vincent aux guitares, Jérémy à la basse et Sébastien à la batterie), au service de compositions variées, puissantes et prenantes, rehaussées par un son imposant.

Abysse propose donc des titres où se mêlent Post, Heavy, Prog voire Doom, le tout s'assemblant avec une cohérence à toute épreuve.


En démarrant Persuasion, le titre inaugural, je me suis demandé si Abysse n'avait pas décidé, ci et là, de mettre du chant puisqu'une voix nous accueille, histoire de poser l'ambiance. Mais non, comme je le disais, Abysse poursuit son bonhomme de chemin et nous entraîne sur une voie dédiée à un Post-Metal instrumental aux allures puissantes et mélancoliques.
Ouverture à la basse pour le sombre Architecture Of Bones, qui nous confirme que malgré une architecture dénuée de surprises, qui se tourne plutôt vers l'efficacité, Abysse varie le propos et maintient l'attention de l'auditeur de bout en bout... l'absence de chanteur ne pose strictement aucun problème, et c'est une constante sur l'album.


Toujours dans une optique mid (voire low) tempo, où les riffs sont lourds, I Am Ready To Be Her Son me donne l'occasion de souligner notamment le boulot des musiciens, avec un batteur qui, à l'image de la musique sur l'ensemble de l'album, ne se contente pas d'aligner des plans banals ; une fibre prog se dégage de l'album et il nous le fait sentir. Les autres se sont pas en reste, la guitare lead bosse de concert avec la section rythmique pour un résultat optimal !
On notera également que le titre est divisé en deux parties assez distinctes, impliquant par conséquent des ambiances encore plus changeantes.
Ouverture mélancolique, atmosphérique pour Frozen Flesh, qui monte ensuite peu à peu en puissance et met assez en valeur la guitare lead. La diversification d'atmosphères inhérente au groupe est de nouveau bien développée ici.

Nous sommes en mode heavy avec I Will Rise, qui passe de moments rythmés à d'autres au tempo plus mesuré sur guitare rythmique saccadée, dans l'ensemble la compo fait preuve d'un beau dynamisme.
Après un début directement dans la lignée du précédent, Blood To You All ralentit fortement le tempo, met la basse en avant avant que les guitares ne prennent le pouvoir pour arriver à des climats sombres et heavy, aux accents Post/Doom.
Et puis Reality & Secret et ses dix minutes (avec une pause d'une minute) se pointe pour clore l'album, nous montrant du bon gros heavy mais également des passages plus atmosphériques (notons l'apport du piano à queue en fin de titre, c'est Geoffrey qui s'en est chargé). Les tempi sont diversifiés, l'aspect dont je parlais au début, à savoir les renouvellements au sein des morceaux, est ici bien mis en valeur.

En cette période de Tournoi des Six Nations, je dirais que l'essai est transformé !
Abysse m'avait scotché avec En(d)game, il me convainc également pleinement avec ce cru 2016 qui s'avère une franche réussite.
A ceux qui seraient réfractaires aux albums instrumentaux, qui estimeraient qu'un chanteur s'impose pour qu'on puisse accrocher, je dirais tout simplement que quand on s'appelle Abysse, pas besoin de chanteur !
Vous l'aurez compris, I Am The Wolf est un album que je vous recommande chaudement !

Pour en savoir un peu plus, direction l'interview de Jérémy qui se trouve ici.

 

Tracklist de I Am The Wolf :

01. Persuasion
02. Architecture Of Bones
03. I Am Ready To Be Her Son
04. Frozen Flesh
05. I Will Rise
06. Blood To You All
07. Reality & Secret