Quels hydrolats pour quel type de peau ?

La peau et en particulier celle du visage est régulièrement soumise aux agressions extérieures, elle est également l’expression de notre bien-être intérieur.

Écorces et hydrolat © E. Cancet

En effet, elle réagit aussi bien à l’environnement dans lequel nous vivons qu’à l’alimentation, au mode de vie, aux différents états émotionnels que nous traversons. Il est certain que pour avoir une peau en bonne santé il faut déjà prendre soin de soi en général, mais les soins externes que nous apportons à notre visage doivent être fonction du type de peau que nous possédons.

Commençons par un tour d’horizon des principaux types de peaux qui existent car savoir déterminer les caractéristiques de sa peau c’est pouvoir adapter et choisir ce que l’on met dessus.

  • • Nous vous proposons une série de trois articles afin de choisir au mieux les matières premières naturelles qui composeront vos soins quotidiens. Nous avons traité  de la peau et des huiles végétales dans un premier article, puis de la peau et des huiles essentielles et enfin de je vous propose d’aborder les hydrolats dans celui-ci.

Les peaux normales

Ce type de peau est très rare car comme nous l’avons dit plus haut, la peau est le miroir de ce que nous lui infligeons de l’extérieur comme de l’intérieur et par conséquent réagit en fonction. Les peaux normales sont l’équilibre parfait entre les peaux sèches et les peaux grasses, c’est à dire qu’elles produisent la quantité idéale de sébum. Elles ne présentent aucune imperfection comme boutons, points noirs… C’est une peau très peu réactive avec un grain lisse, elle est douce au toucher. Elle nécessite un minimum de soins et est très tolérante. Vous aurez donc une large gamme de choix dans les produits cosmétiques si vous avez la chance d’avoir une peau dite normale.

Les peaux sèches

C’est une peau fine qui souffre de déshydratation et/ou de manque de lipides présents dans le sébum. La peau sèche produit des sensations d’inconfort dues à des tiraillements qui peuvent être accentués par la pollution, la piscine… Ce type de peau peut entrainer des desquamations*par endroits ou des craquelures car elle manque d’élasticité et de souplesse. C’est également une peau réactive qui craint les changements de températures. Elle a un toucher plutôt rugueux. Avec l’âge ce phénomène a tendance à s’accentuer.

Les peaux grasses

C’est une peau qui a des pores dilatés à l’inverse de la précédente, c’est également une peau qui produit du sébum en excès ce qui lui donne un aspect brillant. Ce type de peau a tendance à être accompagné d’imperfections telles que boutons et points noirs. C’est une peau épaisse qui est sensée être moins sujette aux agressions extérieures et aux marques du temps.

Les peaux mixtes

Ce sont des peaux plutôt sèches qui présentent une zone grasse, la zone médiane appelée « zone T ». Elle démarre du front passe par le nez et va jusqu’au menton. C’est un type de peau assez répandu et qui n’est pas facile à traiter car les soins doivent prendre en compte les deux caractéristiques bien différentes du visage.

A partir de ces quatre grands types de peaux, il existe d’autres particularités qui nécessitent également des soins appropriés, ces états peuvent être passagers et toucher tous les types de peaux.

Les peaux acnéiques

Ce sont des peaux qui subissent une surproduction de sébum. Les pores se bouchent et les imperfections se forment. Elles devront recevoir des soins locaux spécifiques du fait des comédons et des points noirs.

Les peaux sensibles et réactives

Ce sont des peaux fines, très sensibles qui réagissent aux agressions extérieures par l’apparition de rougeurs entres autres. Les personnes ayant une peau sensible peuvent ressentir des picotements, des brûlures, des démangeaisons.

Il existe également les peaux matures marquées par les rides et ridules* ou des tâches, les peaux déshydratées qui par manque d’eau seront tendues et rugueuses, les peaux couperosées souvent dues à un problème de microcirculation qui se traduit par des zone rouge avec des petites lignes apparentes qui peuvent être rouge ou violacées.

Voyons à présent quels sont les hydrolats recommandés pour chaque type de peau.

Les hydrolats* sont très doux et peuvent par conséquent être appliqués directement sur le visage. Vaporisés comme tonique, sur un peu de coton pour parfaire le démaquillage ou comme phase aqueuse dans la composition d’un soin maison, les hydrolats sont de véritables alliés à ne pas négliger.  La liste ci-dessous n’est pas exhaustive mais elle vous donnera des indications pour choisir vos hydrolats selon vote type de peau ou pour soigner des petits problèmes passagers.

  • Peaux mixtes et normales : Achillée millefeuille, Fleurs d’oranger, Hamamélis, Laurier noble, Romarin à verbénone, Thym à linalol, Verveine odorante, Ylang-ylang.
  • Peaux sèches :  Bleuet, Fleurs d’oranger, Hélichryse italienne, Lavande vraie, Rose de Damas, Tilleul, Vétiver, Ylang-ylang.
  • Peaux grasses : Achillée millefeuille, Citron, Cyprès toujours vert, Eucalyptus globulus, Genévrier, Géranium bourbon, Hamamélis, Romarin à verbénone.
  • Peaux acnéiques : Achillée millefeuille, Ciste ladanifère, Citron, Cyprès toujours vert, Eucalyptus globulus, Genévrier, Lavande vraie, Ledum, Menthe poivrée, Romarin à verbénone, Tea-tree, Thym à linalol.
  • Peaux sensible, irritées, abimées : Achillée millefeuille, Camomille romaine, Carotte, Fleurs d’oranger, Géranium bourbon, Hélichryse italienne, Lavande vraie, Matricaire, Menthe poivrée, Nard, Rose de Damas, Tea-tree, Thym à linalol, Verveine odorante.
  • Peaux matures : Cannelle écorce, Ciste ladanifère, Fleurs d’oranger, Romarin à verbénone, Rose de Damas, Sauge officinale, Vétiver, Ylang-ylang.
  • Peaux couperosées : Achillée millefeuille, Carotte, Ciste ladanifère, Cyprès toujours vert, Hamamélis, Hélichryse italienne, Lavande vraie, Rose de Damas.
  • Peaux ternes, fatiguées, dévitalisées : Bleuet, Cannelle écorce, Carotte, Citron, Fleurs d’oranger, Hélichryse italienne, Menthe poivrée, Nard, Pin sylvestre, Sauge officinale, Vétiver, Ylang-ylang.

Bon à savoir : Les hydrolats sont très sensibles aux bactéries et doivent être conservés au frais.

Désormais vous pourrez remplacer l’eau de vos soins quotidiens par l’hydrolat le plus adapté à votre type de peau !

* : Les mots suivis d’une astérisque sont définis dans notre lexique.

Sources

– L’hydrolathérapie, Thérapie des eaux florales, L. Bosson et G. Dietz, Ed. Amyris, 2005
http://www.aromatherapie-huiles-essentielles.com
http://www.aroma-zone.com

Gardez l’œil sur :

Les huiles végétales pour le visage

Les huiles essentielles selon notre peau