GrabDuck

Boules coco (Vegan)

:

Connaissez-vous les boules coco ?
Je ne vous parle pas des boules de notre enfance, qui étaient, dans mon souvenir, faites de meringue me semble t-il…?
Non, les boules coco au cœur de purée de haricots mungo que l’on peut trouver dans les restaurants asiatiques. (qui sont généralement pas très bonnes en plus… J’dis ça, j’dis rien)

Je ne sais trop vous dire leur origine, a priori j’ai envie de vous dire qu’elle sont vietnamiennes… Mais je n’en mettrai pas ma main à couper.

Bref, peu importe d’où elles viennent, ce qui est important c’est que c’est délicieux ! Avec trois fois rien on obtient une petite gourmandise moelleuse à souhait, pas trop sucrée, qui enchantera vos papilles !

J’ai trouvé la recette sur mon site référence en la matière : le Canard du Mékong, que je vous invite à visiter car vous en apprendrez un peu plus sur les boules coco. (vous apprendrez d’ailleurs quel genre d’unité spéciale de la police Bankok a créée pour faire leur ronde le soir de la St Valentin… ^^)

Dernière petite chose, pour cette recette on utilise des haricots mungo. Des petits « billes » jaunes appelées à tort « graine de soja ».
Il faut savoir que la graine de soja, germée ou pas, ne se consomme pas en l’état, il lui faut subir une transformation (ex : tofu).
C’est valable pour le « soja » que l’on trouve au rayon frais des magasins, ou encore en conserve. Ce sont des haricots mungo germé pas du soja !
Je ne sais pas pourquoi le nom de « soja » est arrivé un jour sur ces paquets/boites, quoiqu’il en soit, maintenant vous connaissez la vérité et vous pourrez en « boucher un coin » à votre vendeur de magasin bio (entre autre) ! ;) (ça me sidère qu’eux même ne connaissent pas la différence entre les deux…)

La farine de riz gluant est indispensable, vous ne pourrez la remplacer par aucune autre farine, le résultat ne serait pas du tout le même (pas moelleux du tout). Vous en trouverez facilement en magasins vendant des spécialités asiatiques.

Boules coco (gourmandise asiatique - Vegan)
Boules coco (gourmandise asiatique – Vegan)

Pour ~ 20 boules coco :

  • 200 gr de farine de riz gluant
  • 20 cl d’eau
  • 1 CS d’huile neutre
  • 6 CS de sucre

Pour l’intérieur

  • 50 gr de haricots mungo
  • 25 g de sucre
  • 1 CS de noix de coco râpée

Plongez vos haricots mungo dans un grand volume d’eau pendant au moins deux heures.

Rincez-les puis plongez-les de nouveau dans une casserole d’eau et faites les cuire en remuant régulièrement. Les haricots mungo doivent être tendre, cela vous prendra encore 20 et 30 minutes.

Égouttez-les puis mixez en purée.
Ajoutez le sucre et la noix de coco râpée, remuez puis remettez sur le feu pour assécher le mélange (comme pour la pâte de coing) il faut que ça accroche un peu au fond de la casserole et que la pâte fasse des petits cratères. Stoppez le feu, et laissez refroidir.

Passons à l’extérieur de la boule : faites tiédir l’eau avec le sucre et l’huile. Remuez jusqu’à ce que le sucre soit complètement dissous. Stoppez le feu.

Versez la farine dans un cul de poule puis versez petit à petit l’eau tiède/chaude dans la farine en mélangeant le tout.
Finissez par « pétrir » à la main, vous devez avoir une boule de pâte souple et élastique, qui ne colle pas (ajoutez un peu de farine si ça colle, mais normalement ce devrait être bon). Réservez.

Reprenez votre pâte de haricot mungo et façonnez des petits billes dans le creux de votre main (une vingtaine donc).

Puis façonnez les boules un peu plus grosse forcement, avec la pâte de riz. Philippe jauge à « 3/4 de cuillère à soupe ».
Aplatissez-la avec la paume de votre main, déposez le bille de purée de haricot mungo dedans, enfermez-la dans la pâte puis roulez de nouveau la boule dans votre main (délicatement) jusqu’à ce tous les bords soient soudés. (sur la recette de Philippe, il y a une vidéo, vous comprendrez mieux… :))
Procédez ainsi jusqu’à épuisement des deux pâtes.

Pour la cuisson, vous avez deux possibilités :
– placez une feuille de papier cuisson dans la fond de votre cuiseur vapeur, posez les boules coco dessus et laissez cuire 10 minutes à chaud (pour un cuiseur vapeur électrique compter 15 minutes le temps qu’il chauffe).
A la sortie du cuiseur vapeur, attendez quelques minutes que les boules refroidissent, puis roulez-les dans de la noix de coco râpée.
– plongez vos boules dans une grande casserole d’eau frémissante, comme pour des gnocchis, quand elles remontent à la surface : elle sont cuites !
Égouttez-les puis plongez-les dans un lait de coco tiède, sucré ou non, saupoudrée de graines de sésame.


Vous aurez donc compris que j’ai choisi la version cuisson vapeur, enrobée de noix de coco râpée. J’ai testé la version avec le lait de coco, mais je préfère les manger avec les doigts ! ;P
Les boules ne se conservent pas très longtemps, dés le lendemain elles commencent à durcir, mieux vaut donc les consommer le jour même.

Edit : Véronique, en commentaire, me dit que le lendemain on peut les faire réchauffer tout doucement au micro onde pour les ramollir. Mince, j’ai plus d’excuse pour les manger toutes le jour même !
Nouvel Edit : Ted, toujours en commentaire, conseille de les passer de nouveau à la vapeur le lendemain pour les ramollir, selon lui elles sont mêmes meilleures ! A tester donc… ;)

Boules coco (gourmandise asiatique - Vegan)
Boules coco (gourmandise asiatique – Vegan)