GrabDuck

Windows 10 : les petits ajustements de la RAM et des services qui changent tout

:

Windows 10, comme son prédécesseur Windows 8, est paramétrable à l’extrême. Il suffit d’ajuster quelques paramètres et d’ajouter un peu de mémoire et de matériel pour rendre le système ultra-rapide.

L’ajout de mémoire RAM physique accélère considérablement les performances de Windows 10. Un système Windows 32 bits accepte jusqu’à 4 Go de RAM et un système 64 bits, jusqu’à 128 Go, voire bien plus selon la version de Windows 10 installée et de la carte mère de votre ordinateur.

Les modules de mémoire sont économiques. L’installation du maximum de RAM possible sur un système 32 bits, et d’au moins 16 Go sur un système 64 bits, est à envisager sérieusement pour un usage quotidien. Vous devriez aussi acheter la RAM la plus rapide que le système prenne en charge (reportez-vous aux spécifications du fabricant de l’ordinateur).

Réduisez la taille du fichier d’échange au minimum

Le fichier de pagination ou fichier d’échange de Windows permet au système d’utiliser plus efficacement la RAM physique en utilisant une partie du disque dur comme extension de la mémoire vive lorsqu’elle atteint sa capacité maximale.

Sur la plupart des systèmes Windows 10 dotés de 8 Go de RAM ou plus, le système d’exploitation gère correctement la taille du fichier d’échange. Habituellement, ce fichier est de 2,5 Go pour 16 Go de RAM et de 5 Go pour 32 Go de RAM.

Toutefois, plus il y a de mémoire vive installée, plus le fichier de pagination peut être petit. Il est en effet peu probable que l’ordinateur utilise l’intégralité d’un RAM pléthorique en même temps. Vous pouvez donc réduire la taille du fichier de pagination. Pour ce faire, procédez comme suit :

1. Ouvrez System Properties (Propriétés système). [Cliquez avec le bouton droit sur le menu Start (Démarrer), sélectionnez System (Système), puis cliquez sur Change Settings (Modifier les paramètres) ou passez par le panneau de configuration.)

2. Dans la boîte de dialogue System Properties (Propriétés système), sous l’onglet Advanced (Paramètres système avancés), cliquez sur le bouton Settings (Paramètres) dans la section Performance (Performances).

3. Dans la boîte de dialogue Performance Options (Options de performances), sous l’onglet Advanced (Avancé), cliquez sur le bouton Modifier dans la section Virtual Memory (Mémoire virtuelle).

4. Dans la boîte de dialogue Virtual Memory (Mémoire virtuelle), les tailles du fichier de pagination sont affichées dans la partie inférieure : notez les valeurs indiquées dans Minimum allowed (Minimale autorisée), Recommended (Recommandée) et Currently (Allouée actuellement). Ensuite, décochez la case « Automatically manage paging file size for all drives » (Gérer automatiquement le fichier d’échange pour tous les lecteurs). Si la liste des lecteurs disponibles en affiche plus d’un, cliquez sur votre lecteur système (celui dans lequel Windows est installé, habituellement C:).

5. Cliquez sur Custom Size (Taille personnalisée) et renseignez les champs Initial Size (MB) [Taille initiale (Mo)] et Maximum Size (MB) [Taille maximale (Mo)]. Indiquez une taille maximale de 1 Go (1000 Mo) à 4 Go (4000 Mo), selon la quantité de mémoire vive installée.

6. Cliquez sur Set (Définir), puis sur OK.

Ensuite, fermez toutes les boîtes de dialogue ouvertes et redémarrez l’ordinateur.

Mieux encore, si vous avez plusieurs lecteurs de disque physiques (et non plusieurs partitions sur un seul lecteur), vous pouvez augmenter la vitesse du système en répartissant le fichier de pagination sur deux lecteurs.

Allouez environ 300 Mo de fichier de pagination au lecteur système, puis sélectionnez le second lecteur dans la boîte de dialogue Virtual Memory (Mémoire virtuelle), définissez les tailles initiale et maximale et cliquez sur Set (Définir).

Utilisez un SSD

Une autre façon de dynamiser les performances de Windows 10 est d’utiliser un disque SSD comme lecteur système ou de démarrage, plutôt qu’un disque dur ordinaire. La durée du démarrage en sera considérablement raccourcie.

Ajoutez ensuite un second SSD pour la technologie Intel Rapid Start. Ce second lecteur peut être plus petit que le précédent. Toutefois, si vous envisagez d’y déplacer les fichiers d’échange et de mise en veille prolongée, ainsi que d’autres fichiers éventuels, prévoyez une capacité d’au moins 120 Go.

Désactivez les effets graphiques de l’interface

Certes, les animations et les effets d’ombre donnent une belle allure à l’interface utilisateur, mais ce sont de gros consommateurs de CPU et de ressources mémoire.

Pour désactiver ces fonctionnalités, ouvrez System Properties (Propriétés système). Sous l’onglet Advanced (Paramètres système avancés), cliquez sur le bouton Settings (Paramètres) dans la section Performance (Performances).

Dans l’onglet Visual Effects (Effets visuels), décochez toutes les options surlignées en vert dans la figure 1.

Supprimez les services inutiles

Il existe une troisième technique pour améliorer les performances globales de Windows 10 : vous débarrasser des services système inutiles.

Les services qu’on peut désactiver en toute sécurité comprennent le service d’état ASP.NET, le service Enumérateur d’appareil mobile et le service Partage réseau du Lecteur Windows Media, pour ne nommer qu’eux. (Reportez-vous au site BlackViper.com pour obtenir une liste plus complète.)

Figure 2

Ces services sont à désactiver dans la console Services. Pour l’ouvrir, saisissez services.msc dans la zone Exécuter [faites un clic droit sur le bouton de menu Start (Démarrer), puis sélectionnez Run (Exécuter)]. Dans la console Services, cliquez avec le bouton droit sur le service à désactiver et sélectionnez Properties (Propriétés). Dans la boîte de dialogue des propriétés, cliquez sur le bouton Stop (Arrêter), puis sélectionnez Disabled (Désactivé) dans la liste déroulante Startup Type (Type de démarrage) comme illustré à la figure 2.

Par sécurité, ne désactivez qu’un service à la fois, redémarrez votre ordinateur et utilisez-le quelques temps avant de désactiver un autre service. Si quelque chose ne tourne pas rond, vous saurez sans hésiter quel service réactiver.

Gérez les programmes qui s’exécutent au démarrage de Windows

Si vous réduisez le nombre de programmes qui sont lancés automatiquement au démarrage de Windows, votre ordinateur devrait afficher le bureau Windows beaucoup plus rapidement lorsque vous l’allumez ou que vous le redémarrez.

Pour gérer les programmes de démarrage de Windows, ouvrez Task Manager (Gestionnaire des tâches) et cliquez sur l’onglet Startup (Démarrage). Sélectionnez les programmes dont vous voulez désactiver le démarrage automatique et cliquez sur Disable (Désactiver).

Windows 10 intègre une fonction de recherche des noms de processus sur Internet : vous pouvez facilement déterminer les programmes qui doivent démarrer automatiquement et les autres.

Pour utiliser cette fonction, faites un clic droit sur n’importe quelle ligne et sélectionnez Search Online (Rechercher en ligne). Votre navigateur par défaut affiche alors les résultats de la recherche sur le nom dudit programme.

Au démarrage de Windows, le lancement des applications chargées depuis le dossier de démarrage est retardé afin que le système ait le temps de charger ses processus. L’ordre est ainsi respecté et l’expérience, plus rapide.

Toutefois, vous pouvez raccourcir encore la durée du démarrage en réduisant le délai de lancement des applications dans le Registre de Windows :

  1. Ouvrez l’Editeur du Registre (regedit.exe).
  2. Localisez l’entrée suivante : HKEY_CURRENT_USER\Software\Microsoft\Windows\CurrentVersion\Explorer\Serialize

Remarque : si la clé de registre Serialize n’existe pas, créez-la. Cliquez sur la clé dans l’explorateur du volet de gauche, sélectionnez Edit > New > Key (Edition > Nouveau > Clé) dans la barre de menus, saisissez Serialize pour donner ce nom à la clé et appuyez sur Entrée.

  1. Créez une nouvelle valeur DWORD nommée StartupDelayInMSec avec la valeur 0. Pour créer une valeur DWORD, faites un clic droit sur la clé Serialize dans le volet de gauche, puis sélectionnez New > DWORD (32-bit) Value (Nouveau > Valeur DWORD 32 bits). La valeur est définie par défaut sur 0 (figure 3).
  2. Quittez l’Editeur du Registre.

http://cdn.ttgtmedia.com/rms/editorial/sED_win10_regedit.png

Ajuster le délai de démarrage des applications dans le Registre Windows.

Les redémarrages de l’ordinateur devraient à présent être plus rapides.

Réduisez la valeur du délai de démarrage

La valeur du délai de démarrage est par défaut de 30 secondes. Si vous la réduisez à 10 secondes, vous aurez encore le temps de passer en mode sans échec au besoin.

Vous pouvez aussi utiliser msconfig pour forcer le passage en mode sans échec au prochain redémarrage.

Pour changer la valeur du délai, saisissez msconfig dans la zone Run (Exécuter). Dans la boîte de dialogue System Configuration (Configuration du système), sous l’onglet Boot (Démarrer), remplacez la valeur du champ Timeout (Délai) par 10, puis cliquez sur OK.

Si vous mettez en oeuvre toutes ces techniques de réduction des durées de démarrage et d’augmentation de la mémoire, vous devriez remarquer une nette accélération de votre système Windows 10. Même si vous n’en adoptez que quelques unes, vous profiterez d’une expérience plus réactive et agréable.